Nimozaran le vert

"Grand Septarque de Cascadonne", Maître de la guilde des mages,

Description:

Nimozaran le Vert est un magicien âgé qui était autrefois l’apprenti du dernier des mages de l’ancienne guilde. Il se considère comme le “Grand Septarque de Cascadonne” et le maître de la guilde, dont les membres se limitent désormais à lui-même et à un disciple halfelin peu prometteur du nom de Tobolar Vifpied.

Nimozaran attend de toute personne qui souhaite intégrer la guilde qu’elle s’acquitte d’un droit d’initiation plutôt élevé. D’ailleurs, jusqu’ici, aucun des quelques arcanistes à être passés dans le coin n’a jugé bon de tenter l’expérience.

Nimozaran est un mage quelque peu farfelu. Non que les mages en général soient de nature conventionnel, celui-ci semble avoir quelques soucis psychologiques. D’un naturel nerveux et trop attiré par l’argent qu’il n’a que trop peu et qu’il engouffre à une vitesse effrayante dans diverses expériences que seul un mage peut comprendre, Nimozaran est quelque peu désemparé aujourd’hui. Il se sent seul et loin de toute l’agitation qui se déroule autour de sa tour. Pour lui, la population de Cascadonne ne l’aime pas et lui ne fait rien pour.

Ceci dit, c’est sans compter sur son fidèle disciple. Car si la vie de Tobolar est loin d’être joyeuse et excitante, l’halfelin ne peut se résoudre à abandonner le mage qui “dépérirait” sûrement sans lui. Il fait donc tout pour que le mage puisse créer des objets qui peuvent avoir une utilité première pour la population de la ville, afin de les revendre à bon prix et ainsi s’acquitter de sa tâche de cuisinier et d’homme ménager. Chose qu’il fait d’ailleurs à la perfection comme tout ceux de son peuple.

Mais Tobolar est inquiet. Nimozaran, derrière son côté excentrique et instable, semble avoir littéralement changé. Pour le jeune halfelin, il ne fait aucun doute que la dernière expérience qu’il mena il y a un an et qui tourna au désastre, a eu plus de conséquences qu’un laboratoire presque entièrement détruit.

C’est pourquoi lorsque la compagnie Draken se présenta, il sauta sur l’occasion pour leur demander de l’aide. Il s’arrangea alors pour que le mage leur soumette son plan de réactiver les portails de téléportation afin qu’il puisse les juger digne de confiance et ainsi permettre aux membres de la compagnie de mieux comprendre ce qui rend le mage aujourd’hui si “bizarre…oui vraiment bizarre je vous dit… Comme si le vrai Nimozaran avait été remplacé par quelqu’un d’autre… vous voyez ce que je veux dire?”.

La compagnie de son côté, soucieuse de l’instabilité politique et économique de Cascadonne suite à la chute du tyran, s’arrangea pour que Tobolar puisse faire en sorte que son maître entre à nouveau en contact avec le conseil de la ville.

Mais cela échoua car Nimorazan est en réalité possédé par une entité inconnue semble-t-il très puissante. La compagnie Draken fut confrontée à elle lorsqu’elle utilisa un portail jumeau du perchoir du corbeau jusqu’au portail permanent de la tour du mage pendant la bataille de Cascadonne face aux sbires d’un culte local de Shar mené par Naerumar.

Le mage fou de colère, de ne point arriver à convaincre le groupe à passer le portail, finit par se dévoiler et leur expliquer que le mage serait tué s’il ne respectait pas leur parole.

A contrecoeur, la compagnie accepta mais réussit néanmoins à gagner un peu de répit pour régler le problème de Naerumar.

Bio:

Nimozaran le vert

Les Chroniques des Ombres Johankov