Les Chroniques des Ombres

Retour de l'Abbaye Gardemort
1489 CV - Éléasias (Août) - Deuxième dizaine

L’Abbaye de Gardemort est enfin libéré. Le mal qui a souillé ce Haut lieu de culte a enfin été détruit. Quant au dragon qui avait fait de son antre la colline sous le Temple a fui. Ou du moins est partit.

Il reviendra, c’est sûr. Il l’a dit. Il l’a promis. Le Val doit se préparer. Mais en attendant, le Temple et son sous sol doivent être sécurisé.

Alek Padraig, vengeur de Bahamut, a accepté que le bourgmestre du village de Gardemort postent des sentinelles au niveau de l’Abbaye, afin de surveiller les airs et la route du Roi, au sud. Il y fera aussi construire des balistes lourdes (les deux qu’il a en commande). La troisième étant installée au niveau de la fortification la plus haute du village situé à l’entrée nord-est.

Pendant les deux jours qui suivront leur retour au Perchoir du corbeau, Balazar et ses prêtres retourneront à l’abbaye pour purifier une pièce du sous-terrain que les minotaures avaient transformé en lieu de culte impie dédié à Baphomet, le prince démon des Bêtes Sauvages et des Minotaures, contrôlant la strate 600e des Abysses: Le Labyrinthe Infini (Shubgottia).

Pendant ce temps, Alek retourna à sa Tour le long de la route du Roi, en face du Pic du Tonnerre, afin:
- d’écouter ses oiseaux sur les dernières nouvelles ou rumeurs
- envoyer un de ses oiseaux à Martel afin d’en savoir plus sur la rumeur de la présence de mort-vivants dans les montagnes environnantes
- Envoyer un messager au Cormyr pour enquêter sur l’histoire du portail Shardraxil et sur un possible moyen de le fermer ou le sécuriser à jamais.

Quant à Kal, sa première action sera de lancer ses informateurs sur la piste du groupe de Tam la mercenaire (à savoir Kurik le prêtre nain de Moradin, Arvan l’elfe noir sorcier, Grosh le barbare demi-orque et Lenna la magicienne humaine). En effet, Kurik semble avoir rencontré, peu de temps après son retour à Cascadonne, le dragon rouge et serait impliqué dans sa décision de déplacer son antre. Il aurait par ailleurs accompagné un mystérieux humain, richement habillé, qui aurait déjà rencontré le dragon à plusieurs reprises. Sa deuxième tâche serait évidemment de diriger ses affaires, notamment son nouveau comptoir commercial au village de Gardemort.

Kalista continue quant à elle de travailler sa notoriété en organisant des fêtes ou des rencontres avec d’autres seigneurs comme Ernest Padraig ou de riches marchands comme les nains de Martel ou Kall Clousoro. Outre une alliance avec le seigneur Padraig, elle souhaite se rapprocher du chef de la guilde des marchands, Armos Kamroth, afin de trouver un accord de sécurité des biens marchands sur la route du roi. Elle fera aussi chercher des informations concernant les rumeurs d’attaques de mort-vivants dans les montagnes près de Martel. Toujours pour augmenter sa notoriété auprès des marchands. Après la fête organisé, elle conviendra avec Kall des éléments nécessaires pour une affaire lui tient très à cœur: ouvrir une maison close à Cascadonne. Le prix que cela coûterait et le temps nécessaire pour que l’affaire puisse être lancée seront réglé dans les deux jours qui suivent (voir fiche de Kalista). Enfin, elle contacta Shaena le soir même où elle apprendra l’implication possible de Kurik dans le départ du dragon. Ceci afin de croiser ses propres informations avec celles de Kall.

Enfin pour Coran, son intérêt se porte désormais sur la forêt au sud du Perchoir du corbeau et son affaire de relais auberge et d’archerie. Qui plus est, il doit en profiter pour revoir Nèfle la shaman féral. Il partira dès le lendemain de son retour de l’abbaye de Gardemort et après avoir profiter de la fête organisée par Kalista, une très belle soirée pleine de bon goût et de surprises agréables.

View
Chapitre II - Avènement
Chroniques Drakénienne

Ce chapitre traite plus de choses mon seigneur. Il traite bien évidemment du retour de la compagnie Draken de la pyramide des ombres, leur combat pour la sauvegarde du Val de Nentir et du Vallon gris, mais aussi pour celui de la Côte des épées. Mais est également traité le retour du groupe très hétéroclites de Chelestre la drow et Nibelung le shaman nain. Deux groupes qui, semble-t-il, vont de nouveau jouer un rôle important dans l’avenir de cette partie nord de Faerûn.

Du retour de la pyramide, je ne m’y étendrais pas. non pas que ça ne soit pas intéressant, mais il y a peu de choses vraiment importantes à retenir. En gros:
- Karavakov le mage maléfique fut libéré
- l’âme de Vyrellis, la princesse eladrine capturé par Karavakos et qui permit sa capture, fut sauvée. Sariel, un des membres de la compagnie, partie d’ailleurs en quête de ramener la preuve de libération à son père, seigneur et roi de Mithrendain. Ce qui aura son importance à mon avis.

Pardon seigneur? Oui, en effet. Je n’ai pas encore tout déchiffré. Je vous résumé piur le moment ce que je sais. Mais sur la quête de Sariel, je n’en sais pas plus. Tout comme celle de korlak, qui comme je vous l’avais dit plus tôt, quitta le groupe dès son retour au Val de Nentir de la pyramide des ombres.

Je reprend si vous me permettez? Merci mon seigneur.

Donc à la libération de Karavakos et l’âme de Vyrellis, le groupe y ajouta celle de Trathkull Zorn, un diable ayant à priori servit de commandant d’armée du mage maléfique, mais qui joua un rôle important dans leur sortie de la prison (ou encore la libération de Karavakos; comment réellement en être sûr avec ces créatures). De ce qui est écrit à son sujet, est que le groupe lui proposa un rôle dans la défense de leur château mais que le démon préféra semble-t-il s’en écarter. A priori et à juste titre, les diables sont rarement appréciés dans les mondes autres que les enfers. Quoiqu’il en soit, le groupe ne le retrouva pas. Mais quelque chose me dit qu’il recroisera leur route un jour.

Le groupe sauva aussi un ogre aveugle du nom de Maulspike et un élémentaire de terre dénommé Nestor. Ceux-ci fut par contre intégré à leur domaine du perchoir du corbeau.
D’autres créatures s’échapèrent de la pyramide. Si comme ça, elles n’ont guère d’importance, je pense qu’elles peuvent en avoir plus tard vu qu’elles y sont citées. On parle ainsi d’Arboréens, des créatures sylvestres pratiquant la magie primale du sang, et la bande de criminel de Garash Vren, un drakéide de feu. Cette bande avait d’ailleurs été appréhendée dans le Vallon gris peu de temps avant l’arrivée de la compagnie dans la pyramide. A priori, ils étaient parvenus à s’échapper pour finir par hasard (ou selon la volonté de Karavakos) prisonnier de la pyramide. Cette bande ainsi que les arboréens jouèrent un rôle semble-t-il important dans la libération de Karavakos. Même si à ce stade de lecture, la compagnie ne les retrouvèrent pas à leur sortie de la pyramide.

Par la suite, la compagnie fut réintégrer dans la vie active du Val de Nentir. Ils apprirent ainsi qu’ils étaient réapparus 10 ans après, que bien des évènements étaient survenus et que leur rôle avait permit au Val de Nentir, voir aussi celui du Vallon gris, de sortir vainqueur de la seconde guerre contre les Lances Sanglantes et leur chef Arogh le cruel. Ils apprirent aussi que depuis un an, la toile magique de mystra s’était reformée, changeant de nouveau la manière de pratiquer les magies. Beaucoup d’objets magiques perdirent d’ailleurs leur enchantement. D’autres furent modifiés. Mais ça vous le savait déjà.

Ce qui est important est que pendant l’absence de la compagnie draken, le perchoir du corbeau fut confié à Draken, déguisé alors en conseiller gnome de confiance pour le conseil de Cascadonne. Il était alors connu sous le nom de Kerad Nekh. Et il fut mit à cette place grâce à la persévérance de Shaena, l’halfeline de la compagnie draken qui étaient la dernière représentante active de la compagnie dans le Val après le départ de ses membres les plus éminents. D’ailleurs, Shaena joua un grand rôle dans l’organisation du Val de Nentir et du Vallon gris face à l’invasion des lances sanglantes 10 ans plus tôt. Elle joua ensuite un rôle primordiale dans la reconstruction du Val de Nentir, même si elle devint la chef de la guilde des voleurs de Cascadonne.

Quoiqu’il en soit, grâce à elle et quelques alliés à la mémoire longue (comme le haut conseiller et descendant de la famille régnante des Markelais), la sorcière Kalista de la compagnie draken fut réintégrée à son poste de banneret du Perchoir du corbeau, avec l’obligation d’être conseillée par le gnome Kerad Nekh, qui assurait la régence jusqu’à leur retour.

Mais si le Val s’est enrichi, les souvenirs malheureux qu’ont laissé les tieffelins au Val font qu’aujourd’hui ils en sont bannis. Kalista est donc la première à être accepté, ce qui évidemment n’est pas du bon goût de beaucoup dans le Val. Je pense que cela peut avoir des conséquences terribles pour la compagnie par la suite. Mais à ce stade, je n’en sais pas plus.

Je sais aussi qu’Alek put enfin remplir sa dette envers son ordre, en purifiant l’abbaye de Gardemort, avec l’aide de la compagnie draken et de la compagnie de la lune pourpre.
En effet mon seigneur. Vous avez une excellente mémoire. Je vous avais bien dit qu’alston et sa compagnie avait disparut 1 an avant le retour de la compagnie. Leur disparition est d’ailleurs conté dans ce chapitre. A priori, ils se retrouvèrent prisonnier d’une tour dont le plan d’existence était à la fois sur Toril et sur le plan du chaos élémentaire du royaume lointain. Grâce à un puissant artefact, un jeu de carte merveilleux, Alek parvint à libérer alston et sa compagnie, ainsi qu’une autre compagnie que le groupe croisa dans les ruines 10 ans plus tôt, sans jamais se voir. Un petit groupe d’aventurier composé d’un nain taciturne, un sorcier drox, une mage humaine, un demi-orque barbare et une mercenaire humaine. Ce groupe semble aussi avoir son importance. Mais je ne peux vous en dire plus pour le moment. Ce qui est important est que la compagnie libérèrent aussi le père d’un chevalier eladrin du nom de Berrian Velfarren, que celui-ci cherchait déjà 10 ans plus tôt. Une bonne chose car en apprenant la libération de l’âme de Vyrellis ainsi que du mage maléfique Karavakov, les eladrins partirent de suite après leur sortie de la tour vers leur royaume de Mithrendain pour en avertir leur roi. Par contre, la compagnie libérèrent aussi au passage un tyrannoeil qui était lui aussi coincé dans cette tour. Bon, certes blessé (son œil principal ayant été crevé), mais tout de même un tyrannoeil. Ce qui n’est jamais bon pour un pays. Surtout que celui-ci remercia la compagnie et disparut à son tour. Je suis persuadé que les chroniques aborderont à nouveau ce personnage par la suite.

Par contre, la purification elle-même entraîna le réveil d’un puissant dragon rouge, du nom de Mekkeleth. Un dragon qui avait fait de la colline de Gardemort son antre privé. Un puissant dragon qui pourtant ne les dévora guère. Ce qui est très surprenant. Mais à mon stade de lecture, il est juste précisé que le dragon fut impressionné par, je cite: “ces petits cafards bien trop curieux qui ont réussit à chasser les Ténèbres de mon antre”. A cela, est rajouté qu’il avait une affaire urgente à mener en priorité mais qu’ils se reverraient un jour pour, en gros, savoir qui du dragon ou des fameuses compagnies de “petits cafards” sera le plus puissant. Du grand classique chez les dragons rouges.

Voilà mon seigneur. Je n’en sais guère plus à ce stade. Ah si, les écrits parlent à nouveau de dissension au sein des membres dirigeants du Val. Une séparation politique entre le conseil de Cascadonne assit sur ses acquis et sa richesse, et ceux qui continuent de combattre pour protéger le Val, qui sont le seigneur Padraig de Havrefroid, le bourgmestre Tarbaw Nighthill du village de Gardemort (un mercenaire ayant acquis cette portion de terre suite à ses exploits durant la seconde guerre contre les Lances Sanglantes) et le Baron Stolkmer de Sylvesgourde, région sud du Val. Car à priori, le seigneur Padraig a acquis la surveillance de la route se dirigeant vers les ruines de gardesort et les terres arides. Et des bandes de Lances Sanglantes sont de nouveaux apparues à la frontière, voir l’ont déjà traversée. Ce que le conseil de Cascadonne semble ne pas entendre. Peut-être qu’une troisième guerre se profile.

Quoiqu’il en soit, c’est très passionnant. Soyez sûr que je ferais au plus vite pour vous conter la suite des chroniques.

Merci beaucoup mon seigneur. Je fais tout mon possible pour vous satisfaire. Et si déjà le peu que je vous ai résumé vous convient, vous m’en voyez satisfait.

Prenez déjà mes écrits sur le premier chapitre. Je vous contacte au plus vite.

Merci mon seigneur. Bonne nuit mon seigneur.

View
Chapitre I - Perversion
Chroniques Drakénienne

Bien le bonjour Seigneur, cela faisait bien longtemps.

Bien sûr que j’en ai eu le temps. Je m’y suis attelé dès la réception du livre. C’est un ouvrage extrêmement intéressant. Même si j’ai du mal à comprendre en quoi ce récit vous intéresse tellement.

Mes affaires? Oui en effet, je ne suis pas payé pour réfléchir. Mais mon travail s’en trouverait facilité si j’avais même une once d’idée sur ce que vous cherchez réellement derrière ces mots.

Bon, bon, très bien. Comme vous le souhaitez.

Boghnar se déplaça lentement vers un pupitre, empêtré sous une montagne de livres et parchemins. Après un temps qui sembla une éternité au Seigneur, il finit par trouver ce qu’il cherchait: un long parchemin de papyrus sur lequel le Seigneur reconnu les caractères de l’ancien commun: le Thorass.

Boghnar finit par rompre le silence pesant: le livre est divisé en quatre parties. Au départ, je pensais qu’il y en avait trois. Mais je découvrit un texte caché. Les trois parties en question sont les suivant:
- Perversion
- Avènement
- Apothéose
Quant au texte caché, il semble être intitulé “Prélude”. Mais je n’ai pas encore eu le temps de le déchiffré. Il en est de même pour celui traitant de l’Avènement et de l’Apothéose. Par contre, je peux vous résumer la première partie.

Très bien, alors je commence.

Le chapitre intitulé “Perversion” parle de l’année 1479CV. Cela faisait 100 ans que le phénomène appelé “Magepeste” était apparue, ravageant le monde, le défigurant irrémédiablement en entraînant entre autre la fusion des mondes d’Abéir et Toril.

Cette année de 1479CV, un groupe fut formée par un certains Draken, un gnome mage dont à ce jour je ne sais que très peu de choses. Ce que j’en ai compris, c’est que certains des membre de la compagnie Draken avaient, de près ou de loin, un lien avec Shar, la maîtresse de la nuit.

Bon pour faire vite, la compagnie arrêta un sorcier d’un culte de Shar au Val de Nentir, une toute petite région très peu connue du Nord de Faerûn, entre le Vallon gris et le désert d’Anauroch. Avec la mort de ce sorcier, il récupérèrent un puissant rituel permettant d’ouvrir un portail vers Gisombre. Ils furent ensuite chargés de découvrir une cellule d’un culte de Shar qui opérait selon Draken dans le Val. Le Nentir vivait à l’époque un moment difficile. Il ne s’était en fait jamais remis de l’invasion d’un clan orques opérant dans les terres arides, au nord du Val. Qui plus est, le Val vivait une crise sans précédant: les convois marchands étaient régulièrement attaqués, le seigneur du Val dénommé Faren Markelais semblait vivre dans l’opulence alors que le peuple vivait dans la faim et la terreur, et chaque banneret était recentré sur lui-même. Tant bien que mal, la compagnie fut le rapidement jouet du culte, mais ses membres en perdirent rapidement le contrôle.

Pour résumer:
- Le culte dirigé par des tieffelins, un mage dénommé Naerumar et un sorcier dénommé Kalarel, fut détruit presque dans son entièreté. Seul leur assassin, un autre tieffelin dénommé Sedim Selduzar parvint à s’échapper.
- Le doppelganger qui avait pris la vie et la place du seigneur Faren Markelais fut tué et le contrat maudit qui tenait tous les commerçants et marchands de Cascadonne fut détruit (ce contrat les forçant à donner une grande part de leur bénéfices au faux seigneur markelais sous peine de mort violente)
- La tribu drakéide des Griffes d’Ivoire vivant dans la forêt de Blantronc fut sauvée de l’extinction, notamment grâce au vengeur de Bahamut, Alek Padraig, fils du seigneur de Havrefroid, Ernest Padraig (un personnage très important dans l’historie du Val, comme vous le verrez plus tard). Le prêtre de Kord dénommé Balazar Stormcrow, et membre éminent de la compagnie, devint aussi par la suite, leur plus fidèle défenseur puis un sorcier au service de leur dieu esprit dragon, Hoka Takura.
- La libération du dragon d’ombre vénérable Shardraxil de sa prison sous le fort de Gisombre fut arrêtée à temps
- La ville de Cascadonne fut sauvée de la destruction alors que le mage Naerumar et une bande de Shadark-haï, opérant depuis un site dénommé le perchoir du corbeau, tenaient d’ouvrir un portail vers Gisombre après avoir réveillé les morts des catacombes de la ville.
- Cascadonne est désormais une oligarchie composée d’un conseil de 9 membres et d’un haut conseiller qui est Haran Markelais, le descendant légitime de la famille des Markelais qui fonda le Val. Haran abandonna son titre de roi pour celui de haut conseiller. Les autres membres du conseil sont représentant par différents représentants de guildes, ou de familles marchandes, ou encore propriétaires terriens.
- La compagnie obtint en récompense, le domaine du perchoir du corbeau. La sorcière Kalista fut anoblie et devint banneret du Val de Nentir.
- La compagnie découvrit que le mage vert Nimorazan était possédé, ce qui aurait d’importantes conséquences pour eux comme le Val.
- La compagnie découvrit qu’un de leur membre, Korlak, était dans le passé un membre éminent d’un culte de Shar dont Kalarel semblait être le chef. Korlak s’appelait ainsi Krang le sanguinaire. Cela le brisa et eu d’importantes conséquences sur la compagnie comme l’avenir du Val de Nentir et du Vallon gris. Il y a peu d’écrits sur l’histoire de Korlak. Je sais juste qu’il rencontra l’Oracle de Gardesort, après avoir fédéré divers groupes pour arrêter l’invasion d’une armée d’orque au service d’un certains Arogh le cruel. Korlak participa ensuite à la libération de Nimozaran, puis disparut dès la sortie de la pyramide des ombres. C’est aussi grâce à Korlak qu’Alston le subtil et Nuraya le cristallin, ainsi que la tribu d’hobgobelin des Poings Serrés, eurent un rôle primordiale dans la victoire des forces alliées contre la puissante armée d’Arogh le cruel, pendant que la compagnie était coincée dans la pyramide des ombres.

Outre ces différents évènements, la compagnie Draken ne fut finalement pas la seule à opérer entre le Vallon Gris et le Val de Nentir. Les chroniques parlent aussi de la compagnie de la Lune pourpre, créée par Alston environ 1 an après le départ de la compagnie draken pour la pyramide des ombres. Elle joua un rôle très important dans la reconstruction du Val de Nentir dans les 9 ans qui suivirent la disparition de la compagnie draken.

Quelle disparition? Et bien disons que la compagnie draken disparurent le jour où il décidèrent d’aider Nimozaran. Ils se retrouvèrent ainsi projeté dans une zone interplanaire qui servait de prison à un puissant mage tieffelin du nom de Karavakos. A priori, un terrifiant mage qui sévit plusieurs siècles plus tôt et qui fut finalement capturé puis emprisonné dans cette prison magique par les eladrins du royaume de Mithrendain en féérie. Ceci est décrit dans le chapitre suivant, celui de l’Avènement. Mais tout ce que je peux vous dire est que la compagnie draken ne pu sortir de la prison qu’en libérant en même temps le mage, qui disparut aussitôt. Nimozaran fut cependant sauvé par le groupe grâce au puissant sortilège que le mage lui-même leur donna en remerciement de leur aide. Ceci aura sûrement des conséquences terribles pour l’avenir de Faerûn.

Moins connu, un petit groupe eut pourtant un rôle vitale pour les deux vaux durant cette année 1479 à 1480. Ce groupe comprenait un shaman nain dénommé Nibelung, une voleuse drow dénommée Chelestre, un gardien goliath dénommé Lo-kag, un druide humain dénommé Udyr et un invocateur nain dénommé Segan Gargengrim. Ils rencontrèrent aussi l’oracle de Gardesort qu’ils sauvèrent d’un shadar-khaï qui souhaitait à priori contrôler l’oracle. Ce fut leur première mission qui forma ainsi le groupe. Ce qui est amusant, c’est comme le destin peut être parfois si espiègle. Le groupe quitta les ruines de Gardesort peu avant l’arrivée de Korlak, et ne prit donc part à la bataille qui ravagea les ruines. Par contre, ils jouèrent un rôle primordiale dans la sauvegarde de cette partie de Faerûn en empêchant sa destruction par un puissant Titan de la terre, puis plus tard par les armées d’Arogh le cruel.

Voilà mon seigneur. C’est le résumé de ce premier chapitre. Le suivant, celui de l’Avènement parle des évènements qui eurent lieu dans la pyramide des ombres, puis à leur sortie, 10 ans après.

Ce que je vais vous comptez de suite mon seigneur. A votre demande. Vous désiriez boire quelque chose avant que je reprenne. Peut-être souhaiteriez-vous vous sustenter un peu?

Très bien mon seigneur, j’en appelle à mon serviteur.

View
L'héritage de Beneth

Cher Boghnar,

Le livre que vous trouverez joint à ce courrier fut découvert par hasard par un garde du pacha-tisseur d’Almraiven au Calimshan.

Son possesseur, et peut-être son auteur, fut retrouvé immolé dans sa maison et tous ses biens, excepté le livre, avaient été détruits.

Le garde qui enquêta sur le meurtre tomba dessus par hasard et décida de la garder en cachette pour le lire durant ses moments de détente. Mais je parvins à le convaincre de me le céder pour presque rien. Vous me connaissez…

Bien que le livre semble être complet, certains passage sont manquants, d’autres sont presque entièrement raturés alors que d’autres sont trop rapidement survolés. Quoiqu’il en soit, le style montre que son auteur était pressé de l’écrire.

Le sujet traité reste somme toute intéressant. Le livre parle d’une compagnie d’aventuriers dénommés La Compagnie Draken qui parcouru Faerun 40 à 50 ans plus tôt.

J’ai commencé à le lire et je vous invite à en faire de même. Je crois que cela peut vous intéresser.

Votre serviteur.

View
Premier contrat...

Helvec était enfin mort. Le dernier combat avait été rude mais les cinq initiés de la compagnie Draken en avait eu raison. Ce que voulait faire Helvec avec le livre, et les enfants enlevés au bourg, demeurait un mystère. Voulait-il invoquer un démon, ouvrir un passage vers un des neufs enfers? Qu’importe. Ce qui compte, c’est qu’il est échoué. Lui, ses hobgobelins mercenaires, ses pièges magiques et ses maudits squelettes guerriers qui avaient bien failli avoir raison de Balasar.

Le combat avait été rude car le groupe ne se connaissait pas encore. Mais la précision de Corran Lenwë le rôdeur elfe, la force brute de Korlac brise-échine – le barbare humain, les prières de Balasar – le prêtre drakéide, la ruse de Shaena – la voleuse halfeline et la sombre magie de Kallista – la sorcière tieffeline avaient finalement eu raison des pièges et des horreurs du sombre sorcier.

Bientôt, ils retrouveront la chaleur réparatrice d’un bon feu de cheminée et d’un bon repas bien arrosé, le tout suivi d’un sommeil apaisant dans un vrai lit douillet.

Avec un peu de chance, leur étrange employeur leur laisserait quelques jours devant eux avant de se manifester.

Avec un peu de chance…

View
Chasse au sorcier...

Corran en était sûr. Le sorcier était passé par là. Cela faisait déjà plusieurs semaines qu’ils le pourchassaient. Lui et ses deux gardes du corps. Et malgré les nombreuses faussent pistes qu’ils laissaient sur le chemin, ils oubliaient que ni magie ni quelques talents mineurs en pistage ne pouvaient surpasser le sien. Corran en était fier. Et cela lui donnait de l’importance aux yeux de ses nouveaux et étranges compagnons avec qui il devait désormais faire équipe.

La troupe parvint en haut de la colline. En contrebas, ils pouvaient voir les lumières de la maison des cinq lieues. Un lieu de repos au milieu de nulle part. Une faible lueur au milieu d’un océan de solitude. Une région aujourd’hui quasi désertée encore en proie à un passé autrement plus glorieux et malheureusement funeste. Le Val de Nentir. Une région perdue entre la région du Vallon gris à l’Ouest, le désert de l’ancien royaume déchu de Nétheril à l’Est, et la région de l’Evereska au Sud. Ce lieu de perdition qui avait attiré leur contrat pour on ne sait quel sombre raison.

Helvec le fou – ce sorcier pathétique au service de la cruelle Shar – les avait conduit par monts et par vaux, tentant vainement de les semer ou de les piéger mais sans jamais y arriver. Et aujourd’hui, il n’avait plus que deux ou trois heures d’avance sur eux. Sa fin est proche. Corran le sait. Bientôt, ils honoreront leur premier contrat et goûteront enfin à une nouvelle victoire contre le mal.

Tel des chats dans la nuit, le petit groupe dévala la colline et entra dans le petit bourg. Leur première mission allait enfin s’achever. La tête d’Helvec allait bientôt se retrouver au bout d’une pique, et avec sa mort, celle d’un nouveau culte mineur de Shar.

View
Préambule...

Le gnome releva la tête pour humer la brise nouvelle qui venait de pénétrer dans la pièce depuis la fenêtre ouverte à quelques mètres de lui.

L’air est frais. De quoi lui rafraîchir l’esprit après ses nombreuses heures passées à éplucher les nombreux dossiers posés en vrac sur son bureau.

En fait, cela faisait plusieurs mois qu’il cherchait ceux dont il avait besoin. Ceux qui correspondaient le mieux à ses critères et qui rempliraient à la perfection la tâche qui leur est réservée.

Une nouvelle brise souffla. Le gnome sourit.

C’en était fini cette fois. Il les avait tous. Les membres de la compagnie Draken.

Cela pouvait enfin commencer…

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.